• RECHERCHE Contact RSS

International Superstar Soccer Deluxe - SNES

Editeur Konami
Année Sortie 1996
Genre Sport
Continus Oui, si vous gagnez!
Niveaux
Nombre Joueurs 1 à 4
Difficulté Variable
Sauvegardes Codes
Jaquette


ISS Deluxe est simple à définir : le meilleur jeu de foot sur Snes et plus généralement sur console 16 bits, le jeu Snes surpassant son homologue sur Mégadrive.

Bien sûr on ne peut pas jouer avec les clubs comparé à un Fifa et il n’est pas aussi fun que Fever Pitch Soccer mais… mais… tous les amoureux de simulation de foot le préféreront. Enfin une simulation bien faite. Il ne suffit pas comme à Fifa de balancer simplement la baballe devant, ballon qui arrive toujours comme par magie sur votre attaquant qui n’a plus qu’à faire une belle frappe croisée pour trouver la lucarne adverse.

Bref arrêtons de parler de Fifa et revenons sur notre sujet. Le vrai plus d’ISS Deluxe, sa jouabilité. La prise en main sera délicate au départ pour les non initiés car votre regard devra aller sur 2 zones : Le ballon et le radar de position des joueurs.
Ce dernier vous apportera rapidement un max de plaisir de jeu en vous permettant de vous situer par rapport à la défense adverse et de lancer vos attaquants dans la profondeur.

Et les gestes techniques ! Jongles, retourné, coup du sombréro, lob et… le bon vieux coup de genoux en appuyant sur X et A en même temps.

Cette édition Deluxe d’ISS n’est pas à comparer avec le premier ISS sortie en 1994 sur Snes car Konami a vraiment amélioré son support (graphisme, menu…). ISS Deluxe est un jeu chez Konami dans la lignée des PES (des très bon PES genre de 4 à 6). Vous pourrez à loisir changer la difficulté du jeu, les capacités du gardien adverse, choisir la forme de vos joueurs ou s’en remettre au hasard. Le jeu vous permet aussi de choisir le nombre de joueurs sur le terrain de chaque équipe, de choisir l’arbitre (attention la biscotte sortira plus vite avec certain), de personnaliser les capacités de vos joueurs et les maillots de votre équipe.
Un des gros plus également est de pouvoir précisément placer vos joueurs en rapport avec votre organisation de base. Ajoutons encore la possibilité de prendre le gardien en manuel (et merci le menu entraînement !).
 
Screenshot01    Screenshot02
 
Evidemment, toutes ces options sont normales dans nos jeux en 2013 mais pour l’époque « hourra ! », époque du disque dur 4Go et époque où Pascal Obispo avait encore des cheveux !

ISS Deluxe vous propose 6 modes de jeu : « Open Game », mode vous permettant surtout de jouer à 4, « International », autrement dit la coupe du monde avec des éliminatoires light, « World Series », un monstre championnat en match aller/retour avec toutes les équipes du jeu soit 72 journées : Enorme ! Vous trouverez également le traditionnel mode de tirs au but, un mode entraînement avec une partie challenge vraiment sympa.

Vous serez tester sur les passes, dribbles, coup franc, corner… et ce sur plusieurs niveaux de difficultés. Le but : Aller le plus vite possible et marquer dans la partie de cage indiquée. Un classement vous permet de voir votre amélioration.

Et enfin le dernier mode « Scénario », mode très très sympa et malheureusement rare sur les jeux de foot. Dans celui-ci 15 matchs vous sont proposés. Chaque match est en cours avec une durée de jeu restante plus ou moins limité et un score plus ou moins défavorable, permettant ainsi à tous ces matchs d’avoir leur difficulté propre.
L’un des plus compliqué vous transporte dans les arrêts de jeu d’Angleterre – Brésil 1 but partout avec un corner pour les anglais. A noter que les anglais sont faibles dans ce jeu
car non qualifiés lors de la Coupe du Monde précédente USA 94, comme la France d’ailleurs (Merci Kostadinov, Gérard Houiller et Ginola !. Heureusement les noms bidons des joueurs dans les jeux de foot des années 90 vous permettront de jouer avec Louis de Funès!). Un replacement de vos défenseurs à la place des attaquants dans la gestion d’équipe et un petit corner brossé au premier poteau avec une petite trajectoire coupée par une bonne vieille tête croisée vous permettront d’en venir à bout. Effectivement chaque match de scénario doit être gagné, le nul vaut une défaite. Une fois les 15 matchs remportés, vous aurez une fin spéciale du jeu avec en indication le nombre de match que vous avez joué pour chaque scénario et le nombre total de match pour finir ce mode. Bref pour le redire : très sympa !

Pour finir, le jeu a néanmoins des petits défauts le plus grand étant la complexité des codes. Un conseil, vérifiez le plusieurs fois sinon gare à la crise de nerfs L. Un autre défaut étant le trop grand écart de performance du gardien entre le niveau 4 et 5. Ce niveau 5 vous obligera à marquer presque toujours de la même façon. Un conseil du haut de mes plus de 2000 matchs sur ce jeu (et ce n’est pas une blague), restez au 4.

En bonus les codes du jeu :
- Les équipes all stars (à taper quand vous avez le titre du jeu à l’écran) : B B X X A Y A Y droite gauche X.
- Transformer l’arbitre en joli toutou (à taper quand vous avez le titre du jeu à l’écran) : haut haut bas bas gauche droite gauche droite B A (et le toutou aboiera).
- Et mon bug code spécial : Lors d’un match où vous jouez à deux dans la même équipe, sélectionner le mode manuel pour le contrôle du gardien et ce sur les deux PAD. Ensuite chaque joueur doit appuyer l’un après l’autre sur L et R simultanément
lorsque le gardien a la balle dans les pieds. Et là le bug, les deux joueurs contrôlent le gardien ce qui le rend…. Epileptique ! Celui-ci va 3 fois plus vite que les autres joueurs et sortira rapidement de l’écran balle aux pieds. Suivez le alors sur le radar jusqu’à la surface adverse, faite un tir croisé (oui oui en vous positionnant à l’aide du radar) et GOAL !!!! Avec de l’entraînement vous y arriverez.
Allez, silence : On joue !


Screenshot05 Screenshot06


Download

Jouabilité 94% Du très bon. Le joueur répond parfaitement aux commandes. Le dosage des frappes, passes, centres… est parfait pour une 16 bits.
Les gestes techniques ajoutent un vrai plus et vous ne pourrez pas sprinter et réaliser un sombrero par exemple donc assez réaliste.

Les choses moins bonnes sont les plongeons du gardien (A-t-il des mains ?) et les tirs possibles dans des angles improbables (Possible de frapper dans le sens opposé au joueur notamment en taclant. Les reprises de volée auraient également pu être mieux gérées mais je chipote : l’ensemble est très bon.
Animation 85% Nous parlons d’un jeu de foot donc le cadre du jeu est plus ou moins toujours le même mais Konami nous donne quelques petits plaisirs en animation comme la possibilité de transformer l’arbitre en chien ou de voir la civière arrivée avant la sortie d’un carton rouge. Certains apprécieront l’option donnée de pouvoir jouer au créateur de mode en personnalisant les maillots, shorts et chaussettes de votre équipe (attention au dégradé loupé).
Le vrai plus du jeu en animation ce sont comme déjà dit les scénarios qui vous donneront un max de plaisir un fois le challenge de tous les gagner en une fois enfin réalisé.
Graphisme 88% Rien à redire. Autant le premier ISS n’était pas au top, autant cette version deluxe est au meilleur niveau qu’une 16 bits peut donner à un jeu de foot. On appréciera les différents stades au choix avec leur aspect de terrain différent et surtout leurs dimensions variées permettant ou non un jeu en profondeur. Les animations après chaque but auraient pu être plus variées et les différentes fins du jeu plus développées mais l’essentiel est là.

Les modes de gestion d’équipe sont clairs, l’écran titre est dans la tête de tous les fans du jeu, et chacun pourra avoir le plaisir de scruter l’aspect physique des joueurs pour deviner le joueur réel représenté comme avec Capitale et Fuerte alias Batistuta et Caniggia ou encore Carboni et Costan alias Ravanelli et Hagi.
Evidemment, ne jouez pas à Fifa 13 car l’écran vous piquera un peu les yeux mais pour 1996, Konami nous donne un joli jeu.
Bande-Son 85% « International Superstar Soccer Deluxe ! » Cette parole entendue dans l’écran titre du jeu restera longtemps dans votre tête. Les commentaires en cours de match sont bons, le « GOAL ! GOAL ! GOAAAAAAAAL ! « lors d’un but crucial vous remplira de bonheur et le « Foul ! Penalty Kick ! » dans votre surface à la 90e vous amènera presque à manger votre manette. Les commentaires surtout ne prennent pas la tête comme dans certains nouveaux jeux de foot, et mettent vraiment ISSD en avant à comparé des Fifa de l’époque.
Durée de vie 88% Là encore nous parlons d’un jeu de foot donc le plus d’ISSD vient surtout de sa large palette de modes de jeux possibles.

Les scénarios, la possibilité de jouer à 4 en open game, les challenges à l’entraînement, les entraînements spécifiques gardien et coup franc et pour conclure les 5 niveaux de difficulté pour le gardien adverse vous feront passer des heures et des heures sur ce jeu. Le petit reproche vient peut être du trop grand nombre de matchs en mode World Series mais rien de bien méchant, le jeu s’offre encore une bonne note dans ce critère de test.


Autres images du jeu
Screenshot03 Screenshot04


Note Générale 88% Euh ! Je déteste ce jeu ? Mais non, je rigole j’en raffole. Mon meilleur jeu de foot sur Super Nintendo sur les plus de 15 testés. Il restera longtemps mon meilleur jeu de foot tous supports avec Fifa 2000 avant l’arrivée du must que sera PES à partir du 4 (Et dire que Fifa a repris l’avantage depuis 3 ou 4 ans). Vous allez passer des heures sur ce jeu surtout si vous jouez avec un pote.

Donc pour tous les possesseurs de Snes qui hésitent sur un jeu de foot, ne doutez plus et achetez-le. Son coût est d’environ 8 à 10 euros en loose et 15 à 20 avec boîte et notice selon l’état. Et pour résumé : Un grand jeu ! Fin du Match.


Test mis en ligne par Seb le 13/02/2013. Modifié le 05/09/2014.